Le sucre est le plus grand poison alimentaire qui n'a jamais existé


Suite au reportage très bien fait sur ARTE (mardi soir, le 1er aout), consacré au sucre, nous vous proposons cet article « choc ».

Le sucre est un poison insidieux qui tue des millions de personnes dans le monde. Le plus grand bouleversement alimentaire des dernières millions d’années se trouve être l’augmentation vertigineuse de notre consommation en sucre (glucose, saccharose, dextrose, fructose, etc…). Toute proportion gardée, si la cigarette tue, alors le sucre extermine l’humanité plus que ne l’a jamais fait aucun génocide. Et comme pour les génocides, il y a des responsables.

Les fumeurs sont dépendants des cigarettes, les mangeurs sont dépendants du sucre. Le problème c’est qu’autant nous pouvons nous passer de fumer, autant nous sommes obligés de manger. Et notamment les enfants mangent ce qu’on leur donne, dès la plus jeune enfance, en passant par la cantine à l’école. Du coup, dès notre plus jeune âge, nous développons cette dépendance au sucre et cette dépendance ne fait que croitre au fil du temps….

Evolution des publicités pour le tabac (1960- 2000).

Et personne ne nous dit vraiment que c’est notre pire ennemi. Surtout pas l’industrie agro-alimentaire (voir publicité des années 1960 et après l’an 2000). Depuis l’après-guerre, on nous vante les mérites du sucre. On vantait également les mérites de la cigarette mais fort heureusement les discours ont changé. Ce n’est pas le cas pour le sucre. Les discours restent les mêmes.

Evolution des publicités pour le sucre et produits à base de sucre (1960-2000)

Imaginez que mêmes certains congrès organisés pour lutter contre l’obésité sont sponsorisés par des grands groupes comme Nestlé ou Coca-cola. Pourquoi ? Pour continuer à maitriser la communication autour de ce sujet. Les états ne donnent pas suffisamment d’argent pour développer une politique de recherche dans cette thématique et les scientifiques n’ont du coup pas assez d’argent pour travailler indépendamment. Les grands groupes l’ont bien compris et financent une bonne partie des travaux dans ce domaine (c’est la même chose pour les graisses et notamment le cholestérol, diabolisé à tort). Le sucre n’a toujours pas l’image d'un poison qui maltraite nos organes, nos yeux, notre cœur, notre foie, nos muscles, etc... Les seules cellules qui en raffolent sont les cellules cancéreuses qui se font une joie d’en consommer une quantité importante pour mieux se multiplier… Que fait-on contre tout cela ? rien ou presque….

Nous continuons de manger et boire du sucre, du matin (surtout le matin) jusqu’au soir. Les « croquettes » (céréales) pour enfant sont bourrées de sucre, le sucre dans le café, le café au lait, les barres céréales (voir ci-contre la photo des informations nutritionnelles d'une barre balisto), le pain (blanc ou céréales), la confiture puis les boissons sucrées, à midi le sucre de la vinaigrette, les frites, le vin, la glace qui va bien en été, le sirop dans la boisson, etc... etc… du sucre toujours plus de sucre.

Information nutritionnelle d'une barre balisto.

Que peut-on faire ? Déjà en prendre conscience, puis essayer de limiter la prise de sucre, au fur et à mesure. Il va de soi qu'à partir d'un certain niveau de dépendance, un accompagnement par un professionnel de santé compétent (qui connait bien la nutrition) est nécessaire. Il faut se défaire de ses habitudes et diminuer sa consommation petit à petit. Nous n’avons pas besoin de consommer du sucre, nous sommes capables d’en fabriquer à partir des graisses et même à partir des protéines. Si vous tenez trois semaines en mangeant moins de sucre vous verrez déjà apparaitre une grande diminution de votre dépendance, et surtout vous trouverez déjà beaucoup d'aliments bien trop sucrés. C’est vrai que l’on risque malheureusement de « replonger » assez facilement. Il est clair qu’il faut donc changer ses habitudes en profondeur et ce n'est pas simple d'y arriver. Souvent nos émotions nous attirent vers le sucre... Mais c’est tout à fait faisable d'y arriver et ça en vaut vraiment la peine.

Même pour les sportifs, il n’est pas nécessaire de prendre des quantités monstrueuses de sucre. Si nous consommons trop de sucre après un entrainement, vous verrez les effets bénéfiques de votre séance divisés par deux, ou même être réduit à 0. Les bons sucres en quantité modérée c'est bon pour les sportifs mais cela devient délétère si on consomme trop de mauvais sucre (Coca-Cola, bière, limonade, pain blanc, riz blanc, etc...) modérément pour les sportifs.

Pourquoi cette dépendance au sucre ? Parce que notre ancêtre, il y a des milliers d’années, avait beaucoup de mal à en trouver dans la nature. Donc quand il en trouvait, l’organisme lui envoyait le message suivant: « ça être très bon !!! Mange encore ces baies ou ce fruit ! ». Notre ancêtre restait donc dans la région où il trouvait ce "joyau" et continuait à en consommer au rythme des saisons et de la production de la plante en question. Voilà le message physiologique initial qui s'exprime à partir de notre patrimoine génétique, et que l’homme industriel a de nos jours utilisé et détourné de son but premier…. Comme souvent….

Joffrey Zoll & Anna Schlagowski


595 vues

Copyright © 2016 by ExclusivSport